Pourquoi je n’ai pas participé au E-fluent 6

Si vous traînez un peu sur la blogosphère ces dernières semaines, vous avez surement entendu parler des E-fluent.
Les E-fluent, c’est LE salon organisé par le magazine Paroles de Mamans qui réunit la blogosphère parentale et les marques de puériculture pour 2 journées d’échanges et de rencontres.
Autant vous dire que cet événement déchaîne des foules de blogueuses en délire à grand coup de hashtag et de « gnniiiiiiiii », ce qui d’ailleurs peut aisément se comprendre vu l’ampleur du truc. 
On ne peut en effet y participer que sur invitation après avoir postulé.

Mais moi, Lau, irréductible blogueuse, j’ai décidé de résister et de ne pas me rendre aux E-fluent.
Sacrilège !!! Mais pourquoi donc ? 
Voici mes principales raisons.

  Raisons physiologiques

Vous le savez peut être (ou pas) mais je viens du sud de la France. Et comme le sait tout un chacun, les sudistes vivent toute l’année en débardeur, heuuu que dis-je, en Marcel. Les rayons du soleil nous donnent un teint hâlé toute l’année (dit le cachet d’aspirine) et notre tolérance au froid est très limitée voire proche de zéro. 
N’abordons même pas le sujet de la pluie qui est la principale source d’ordonnance pour du Prozac dans notre région.
Or, les E-fluent se tiennent à Paris, temple de la grisaille et du froid. Quelle idée ? On doit enfiler des pulls, pire, mettre une veste… Le choc thermique assuré pour moi, je ne m’en remettrais pas, non, vraiment, impossible de me déplacer.

-       Les Marques

Aux E-fluent, il y a des marques, on y cherche des partenariats, on part à la chasse aux goodies.
Et bien je dis NON !
Non, je ne vendrai jamais la pureté de mon âme de blogueuse pour un stylo à paillette et un échantillon de couches qui absorbe beaucoup beaucoup beaucoup plus que les autres en taille 5.
Enfin réfléchissez, il m’en faut plus. Pour deux semaines dans un hôtel de luxe au Costa Rica (sans enfants, hein, cela va de soi), je veux bien, mais respectons nous bon sang !
Et puis ça ne colle pas avec ma ligne éditoriale (j’ai une ligne éditoriale moi ?). Bref si vous êtes une marque contactez moi en privé, je ne le dirai à personne ;-)

-       Les Games

Alors cette année il y a eu des games (jeux en français, mais ça fait mieux de le dire en anglais). Avec des équipes de couleurs, des défis tout ça, tout ça.
Bonne idée, mais pas besoin de monter à Paris, j’en fais déjà tous les jours à la maison. Combats de pirates, cache-cache, courses de rapidité. Je suis une pro !

-       La rencontre avec les autres blogueuses

C’est mon seul petit regret. 
Après tout, rencontrer ses fans est toujours appréciable. J’aurais pu en effet, venir signer quelques autographes. Mon blog a maintenant une renommée mondiale. Je suis lue jusqu’au Canada, d’ailleurs merci à @invitemoijacceptetoutlemonde et à mon ancien camarade de classe de 6ème C expatrié à l’étranger de m’avoir permis de dépasser les frontières de l’hexagone. 
Mon trafic est tel qu’en venant aux e-fluents, j’aurais peur d’attirer un mouvement de foule incontrôlable.
Quant à ceux qui m’inspirent, comment dire, je préfère garder le mystère intact, afin de ne pas être déçue en les voyant. 

-       Le potentiel « Fondance »

Quand on participe aux e-fluent, on parle le langage de la mignonnerie, de la frimousse et de la fondance. C'est normal, c'est un salon sur la parentalité. Les parents ont des enfants, et les enfants, c'est mignon (en général, les miens le sont un jour sur deux).
 Si j’avais postulé, ma candidature aurait certainement été refusée. 
Mon compte Instagram ne compte que 98,5 % de photos de mes enfants (j'ai des photos de mon chat, il compte pour 1/2 enfant), je ne suis pas sûre que cela suffise. 

-       Le thème de la parentalité

Je ne peux décemment pas me rendre à un salon sur la parentalité alors que mon blog traite de minéraux. 
J’y parle de cailloux, de graviers et de pépites, vraiment aucun rapport avec le sujet abordé.
Par contre je me déplacerai volontiers pour le prochain salon des espaces verts.

Vous l’aurez compris, j’avais d’excellentes raisons de ne pas participer aux E-fluent 2017. Mais la principale, celle qui a vraiment fait pencher la balance, c’est tout simplement que je n’avais plus de jours de congés !


Alors E-fluent 7, si tu veux bien de moi, en 2018 je serai là !
Rendez-vous sur Hellocoton !