Et puis d'abord, le père Noël il existe pas!

Les fêtes de Noël approchent à grands pas, la famille Cailloux commence à réfléchir à une déco bien kitch pour cette année, à coup de tutos de décorations de boules, et de guirlandes handmades à faire avec les enfants. 
J'adore cette période ! Elle me rappelle mon enfance et le plaisir que j'avais à décorer la maison familiale, l'odeur du sapin, ses aiguilles qui tombent par terre et que je m'amusais à ramasser. 

Et le papa Noël ! Il est bien ce papa Noël... On peut enfin faire du chantage à nos enfants en son nom (#mèreindigne). 
Ha tu ne veux pas te brosser les dents mon lapin ? Mais ce n'est pas grave... enfin je ne sais pas si le père Noël lui, va apprécier que tu ne te laves pas les dents.. Tu sais il voit tout le père Noël de sa maison au Pôle Nord...
Bon j'avoue, je ne le fais vraiment qu'en dernier recours, quand mon seuil de tolérance aux chouinements a été largement dépassé. Et je sais que c'est mal (vilaine mère), mais c'est bien pratique. 


Et puis un jour, la prunelle de tes yeux revient de l'école et te demande des comptes.

 "Maman, Trucmuche il m'a dit que le père Noël il existait pas... Hein qu'il existe le père Noël ?" Suivi d'un regard interrogatif et un brin réprobateur.
Alors déjà, qui est ce Trucmuche ? Que j'aille lui péter les dents ! (à prendre au second degré, je précise au cas où vous voudriez contacter les services sociaux)
Vite, réfléchis, ne perds pas tes moyens, prends l'air sûre de toi, et trouve une explication logique à balancer.  

Mais que dit-on dans ces cas là ?
Doit-on mettre son enfant face à la réalité et lui avouer que le père Noël n'est qu'une vaste blague popularisée par une marque de soda afin qu'on consomme leur produit dégoutant (rappelons qu'un verre de ce soda débouche les toilettes en un clin d’œil) et ultra polluant ? Comme vous pouvez le voir, j'adore cette marque, mais ce n'est pas le débat.
Revenons à nos moutons, ou plutôt à notre père Noël.



Pour ma part, mon gravier n'a pas encore été confronté au problème. Mais je commence à me poser la question de ce que je pourrais bien lui répondre quand cela arrivera.

Après moultes tergiversations, je me suis dit qu'il ne servait à rien de continuer à alimenter ce mensonge d'envergure internationale car de toute façon les autres enfants se chargeront de briser les petits rêves de mon fils à grand coup de "Mais n'importe quoi, c'est les parents qui achètent les cadeaux, espèce de bébé !"

D'un autre côté je n'ai pas non plus envie de lui dire ouvertement la vérité si lui n'est pas prêt à l'entendre. Après tout, il a peut être envie de continuer à y croire encore un peu au père Noël ?

Alors voilà comment je vois les choses. Le jour ou il viendra me poser la question, je lui dirai qu'effectivement certains enfants n'ont plus envie de croire au père Noël mais que si lui, a encore envie de croire que le père Noël existe alors il doit continuer à y croire très fort. 
Elle ne se mouille pas beaucoup la maman Cailloux ! La reine de l'entourloupe ! Une petite pirouette et je retombe sur mes pieds.
Pourtant c'est cette solution qui me parait encore la meilleure pour lui.

Et vous, vos enfants y croient encore ? Comment avez vous réagi ?
Rendez-vous sur Hellocoton !