La coupe est pleine

Coucou c'est moi ! Non, je ne suis pas morte écrasée sous un monticule de petits cailloux, j'ai juste repris le travail il y a 2 semaines et je n'ai pas trouvé une seule petite minute à consacrer au blog. 
D'ailleurs les mamans qui travaillent et écrivent 2 à 3 articles par semaine, il faudra que vous me donniez votre secret parce que moi après ma journée de taf, avoir récupéré ma progéniture, fait le bain, la bouffe, et le couché et bien... Je pionce comme une vieille devant la télé...

 Mais bon ce n'est pas le thème du jour. Aujourd'hui je vais vous parler de la cup ou coupe menstruelle. Et oui je suis une blogueuse super originale qui aborde un sujet déjà traité à peu près 12 millions de fois par mes congénères. Certes, mais j'ai beau avoir 10 ans de retard, j'ai quand même envie de vous faire partager mon expérience sur le sujet.



Qui dit reprise du travail, dit diminution de l'allaitement (j'en parlerai dans un prochain billet mais pour l'instant le sujet est encore un peu trop sensible pour que je mette des mots dessus) et donc retour de couches. Évidemment elles auraient pu attendre un peu avant d'arriver, mais non c'est tellement plus rigolo quand ça tombe ta première semaine de taf.. Bref elles sont bel et bien de retour les vilaines règles, un an et demi que je me portais plutôt bien sans elles mais elles ont décidé de faire leur grand come-back ces derniers jours. Pour fêter leur retour, je leur avais préparé une petite surprise, la seule, l'unique, la Cup. 

Je me suis tout d'abord décidée à en commander une par souci écologique. Ceux qui me suivent savent que je suis à fond dans la réduction de déchets en ce moment et à vrai dire je ne me voyais pas faire l'apologie des couches lavables pour mes enfants sans appliquer ce principe à moi même et en continuant à jeter quantité des tampons et serviettes à la benne. 

Alors pour commencer j'ai lu les centaines, que dis-je, les milliers d'articles disponibles dans la blogosphère sur le sujet. J'ai constaté que la cup suscitait des avis très tranchés. En gros, il y a les pros cup et les réfractaires. Les deux ont des arguments tout à fait légitimes pour le coup, il faut juste savoir se faire une idée de ce qui nous conviendrait le mieux. Comme j'étais déterminée à dire au revoir à toutes ces cochonneries de tampons, je me suis laissée tenter par l'achat de la cup malgré certains inconvénients relativement embarrassants pour moi.
J'ai tout de même passé un petit coup de fil à ma sage femme pour savoir si la coupe menstruelle était bien compatible avec mon mode de contraception. J'ai dit adieu à toute hormone de synthèse il y a environ 4 ans, et je porte depuis la naissance de ma pépite un stérilet en cuivre. J'avais entendu dire que les DIU (dispositif intra-utérin) n'étaient pas recommandés avec la coupe menstruelle. Elle m'a rassurée et m'a bien dit qu'il n'y avait aucune contre-indication
J'ai donc opté pour la cup Lunacopine que j'ai acheté sur internet en taille 2. Cela convient mieux paraît-il aux femmes ayant déjà accouché par voie basse et ayant plus de 30 ans (et oui...). Tout cela est très bien expliqué sur les différents sites de vente. Plusieurs coloris sont disponibles, en l’occurrence pour cette marque on peut choisir entre bleu, rose et blanc.
Elle est arrivée quelques jours plus tard avec une magnifique petite pochette bleue satinée...youhou ! Un petit passage à la stérilisation dans de l'eau bouillante et c'est parti pour le test !

J'avais lu que les premières fois, l'insertion et le retrait de la cup pouvaient s'avérer difficile voire carrément galère, qu'il fallait s'entrainer et qu'à force on finissait par y arriver facilement. De mon côté, je n'ai pas suivi de Master en pliage de cup et j'avoue ne pas avoir eu du tout de difficultés. Dès la première utilisation j'ai réussi à plier ma cup en "C" pour pouvoir l'introduire, et pas de problème non plus pour la retirer, il faut juste bien la pincer au niveau de la base pour éviter l'effet ventouse.

J'appréhendais un peu avant de commencer à la porter. Vu la taille du truc, je me demandais si j'allais pouvoir me sentir à l'aise toute la journée. Finalement si elle est bien placée, on ne la sent pas du tout. 

Par contre ce qui m'a davantage posé problème c'est la petite tige en bas de la cup qui permet de la retrouver et la faire descendre. J'ai trouvé ça vraiment très désagréable. Je l'ai coupé à deux reprises pour éviter qu'elle ne me gêne trop dans mes mouvements.

Concernant le flux, j'avais entendu que la cup pouvait se porter toute une journée sans être retirée. Parfait ! Sauf que personnellement même avec une taille 2, j'ai du la vider au moins une fois dans la journée pour ne pas avoir de fuites car mon flux est trop abondant. Et là je vais pointer le plus gros inconvénient de la cup selon moi: quand tu dois vider ta cup tu dois obligatoirement trouver des toilettes avec un lavabo intégré afin de la rincer.
A la maison, pas de problème, mais au travail, si tu ne peux pas garder ta cup toute la journée, je trouve cela assez contraignant. En gros j'ai du attendre systématiquement que les toilettes handicapés se libèrent pour pouvoir rincer ma cup à l'abri des regards.
Pour la nuit c'est pareil, impossible pour moi de la garder toute une nuit, j'ai du me résigner à porter une serviette en dessous pour éviter les accidents. 

Mis à part cela, je suis plutôt agréablement surprise. Déjà (et excusez moi d'avance pour les détails pas très glamours) il n'y a pas d'odeurs contrairement aux serviettes et aux tampons qui peuvent avoir tendance à sentir le vieux rat crevé. 
Ensuite, même si dans mon cas je dois quand même la vider une fois par jour, je trouve l'utilisation assez simple. 
Je recommanderais donc la cup pour des femmes plutôt à l'aise avec leur corps (il faut ne pas avoir peur de farfouiller un peu là-dedans), qui ne sont pas gênées à la vue du sang, et ayant un flux modéré ou des toilettes adaptées dans le coin.
Pour finir, est-ce vraiment la peine de parler des économies réalisées ? Une vingtaine d'euros pour une cup qui va durer environ dix ans. 

Et vous, vous l'avez testée ? Qu'en avez-vous pensé ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires

  1. Quand il n'y a pas de lavabo dans les WC pour rincer ma cup tranquillement, j'embarque une petite bouteille avec moi ;) Et chez moi, vu que les toilettes sont séparés de la salle de bains et que j'ai moyennement envie de la trimballer pour la rincer, j'utilise également une petite bouteille d'eau. A titre très personnel, je trouve que les bouteilles de 75 cL sont parfaites ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon dieu j'ai le cerveau ramolli! L'idée ne m'avait même pas traversé l'esprit ���� merci pour le tuyau, le mois prochain petite bouteille !

      Supprimer
  2. Bon, je ne te parlerai pas de la cup que je n'ai pas testée (j'arrive pas vraiment à me faire à l'idée...) ; par contre, pour les mamans qui bossent je peux te donner mes 2 trucs pour écrire tout plein et ne pas m'endormir à 22H :
    1/ j'écris d'avance et je PROGRAMME (là par exemple je n'ai rien écrit depuis environ 1 semaine et demi et je suis en vacances donc pas trop prévu d'écrire!)
    2/...attends environ 1 an ;o) - ma "petite" a plus de 2 ans, et ça, ça fait TOUTE la différence! il y a à peine un an et demi, si j'atteignais les 22h sans piquer du nez, c'était la fête!
    Bref. C'est comme pour la magie, hein. Y'a un truc ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il faut que j'arrive à en écrire suffisamment pour pouvoir les programmer, jusqu'à présent je ne m'étais pas préoccupée de l'aspect organisationnel du blog, il faut que je m'y mette si je veux qu'il reste vivant

      Supprimer
  3. Et bien le principal est que tu sois satisfaite :). Pour ma part, ce n'est pas que je n'ai pas envie de trifouillé la dedans :D. C'est juste que je n'aime pas savoir des objet étranger là.. Que ce soit, tampon ou autre.. Même un stérilet je ne voudrait même pas en entendre parler! Lol. Donc voilà, perso moi cela ne m'attire pas. Mais je suis contente pour les autres qui font de belles économie comme toi ;)

    RépondreSupprimer
  4. Moi j'avoue que je n'ai jamais osé sauté le pas alors que pourtant j'en avais une :D
    Je vais peut être y réfléchir !!
    Bisous et bon courage avec la reprise du travail !

    RépondreSupprimer
  5. Je pensais sauter le pas mais j'ai également lu qu'avec un stérilet c'était déconseillé... Du coup ton article me rassure la dessus et je vais sûrement me décider ! Mais bon pour l'instant elles ne sont pas de retour, vive l'allaitement ��

    RépondreSupprimer