Les 3 bougies

Cela fait un moment que rien n'est sorti du blog. Petite baisse d'inspiration, et pas mal d'autres occupations dont je vous parlerai très bientôt (surprise) m'ont fait prendre une pause forcée.
Mais je reviens avec du lourd ! Les 3 ans de mon gravier la semaine prochaine!
Au risque de faire des déçu(e)s, je ne vais pas vous parler de cup cakes, de déco "Reine des neiges" ou "Cars" en pâte à sucre. Pas que je n'en ai pas envie, mais mes talents culinaires sont proches du néant alors je laisse volontiers cette partie à papa Cailloux. Donc 3 ans que mon gravier est né. 3 ans qu'il illumine ma vie. 3 ans que mon cœur bat un peu plus fort. 3 ans que ma vie de femme a changé. Ce billet lui est dédié.





Mon petit gravier est né le 24 mars 2014. Je crois qu'avoir un premier bébé est la chose que j'ai le plus désiré dans ma vie.
Je suis tombée enceinte la trentaine tout juste passée, mais cela faisait déjà quelques années que l'envie était là. Cette idée qui avait germé dans un petit coin de ma tête ne m'a ensuite plus quitté.

Quand enfin je suis tombée enceinte cela a été une révélation. Avant d'avoir mon premier enfant j'avais très peur de devenir mère, de ne pas être faite pour ça mais je ressentais également un besoin très fort de faire un enfant et construire un foyer. Lorsqu'il est né je me suis rendue compte que plus qu'une femme, j'étais une mère, et que moi aussi j'y arrivais. Je n'ai jamais été aussi heureuse de ma vie.
Je ne vais pas vous sortir le discours idéaliste de l'instinct maternel, d'une maternité toute belle toute rose et toute simple parce que je crois que cela n'existe pas. Comme je l'ai déjà écrit dans des posts précédents je trouve que la maternité peut être également une expérience très dure, mais tout ce qui s'est dégagé de ces 3 ans a été tellement fort et intense, comme la découverte d'un nouveau monde, d'une terre inconnue.



Je me revois pleurer à son premier sourire. Je repense à tous ces moments de doute que j'ai eu sur des sujets aussi stupides que la couleur de son caca (oui oui). Et durant toutes les étapes qui l'ont fait grandir, moi aussi j'ai grandi avec lui.

 Mon petit gravier c'est un appétit gargantuesque, des yeux rieurs, un côté rêveur plongé dans ses pensées, des histoires de pirates, de pompiers, de dragons et de chevaliers, des dinosaures (beaucoup), une caresse et un bisou sur la joue de sa sœur, deux tétines bleues et une verte, une main passée dans mes cheveux, un dodo sur son papa le matin, de grandes constructions, des bobos sur les genoux, une insolence non dissimulée, des fous rires, des "maman raconte moi une histoire", des "papa c'est quoi ce bruit?", et tant d'autres choses...



J'ai le sentiment qu'en passant le cap des 3 ans mon gravier va dire au revoir à sa vie de bébé et commencer véritablement sa vie d'enfant. Il s'exprime de mieux en mieux et en septembre viendra l'école. Ces 3 années sont passées à la vitesse de la lumière. Je ne suis pas nostalgique car j'adore le voir évoluer et avancer. Mais je ne veux pas oublier les détails de ses premières années. Je ne veux pas que s'estompe avec le temps le souvenir magique de sa naissance. Alors je collectionne des montagnes de photos. Pour ses 3 ans il y en aura encore beaucoup.


Joyeux anniversaire mon amour !
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

  1. Quel billet touchant et rempli d'amour!
    Comme j'aimerais moi aussi arrêter ce temps qui file inexorablement et sur lequel nous n'avons malheureusement aucune emprise. Lundi, mon fils a fêté ses 6 ans et j'ai le sentiment de ne pas avoir vu le temps passer. Alors profite pleinement de tous ces beaux moments partagés qui sont si précieux à mes yeux. Et puis, un joyeux anniversaire à ton petit gravier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) le passage des 6 ans et l'entrée en primaire ça doit faire bizarre aussi!

      Supprimer