Grossesse: pour le meilleur et pour le pire

On m'avait dit: "Tu verras, chaque grossesse est différente."

Je ne l'avais pas vraiment réalisé avant de tomber enceinte de mon deuxième enfant.

J' ai toujours eu une vision très idéalisée de la grossesse. Je voyais cela comme le summum de la féminité, j'imaginais la grossesse comme les 9 mois les plus épanouissants de la vie d'une femme.

Pour mon premier bébé (mon gravier), ce fut presque le cas. J'ai vécu ma grossesse comme une parenthèse enchantée. J'étais dans ma bulle, complètement déconnectée de la réalité.
Lau au pays des Bisounours et des licornes... Il faut dire qu'à part quelques nausées le premier mois ma grossesse s'était déroulée parfaitement. Je me trouvais belle avec mes 20 kg en plus et j’étais en pleine forme, imbibée d'hormones qui me faisaient du bien.





En attendant mon gravier - 4ème mois de grossesse


Alors quand j'ai appris que j'étais enceinte une deuxième fois, je me suis tout de suite imaginée revivre la même grossesse épanouissante à tout les niveaux. QUE NENNI!

Le jour ou je me suis littéralement vomie dessus en voiture pour aller au travail, j'ai compris qu'il n'y aurait ni Bisounours ni licorne.

S'en sont suivis 3 longs mois à vomir tripes et boyaux et à subir une intense fatigue.

Au deuxième trimestre normalement tout rentre dans l'ordre. En effet les nausées ont disparues. Ce fut pour laisser la place aux crampes en plein milieu de la nuit et aux insomnies. J'étais bien évidemment hypersensible, à pleurer pour un oui et pour un non. Bref, la base... Heureusement, j'ai un chéri plus que patient et à l'écoute.

Enfin, Moi qui me trouvais si jolie lors de ma première grossesse, j'avais le sentiment d’être un bonhomme Michelin pour la deuxième.
Mon entourage me disait que c'était parce-que j'attendais une fille. Je ne sais pas si c'est le cas, mais les rondeurs ne s'étaient clairement pas installées au bon endroit!


Malgré tout cela, je suis bien sûr consciente d'avoir eu la chance de mener mes 2 grossesses quasiment à terme et sans aucunes complications.

D'ailleurs, quand je repense à mes grossesses, aussi différentes puissent elles avoir été, c'est toujours avec une certaine nostalgie. Oui, c'était bien quand même!
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires

  1. Et on en parle des copines du boulot qui ont aussi supporté ton état?! ;-) Mais ou était donc passé le MonDe des bisounours de notre Lau à cette 2eme grossesse?! Looool <3

    RépondreSupprimer
  2. Mais tkt tu es tjs une super maman pr les 2 et c'est bien le principal non ��

    RépondreSupprimer
  3. Ahah oui j'ai exactement la même sensation ! Je suis en fin de deuxième grossesse, et le ressenti est complétement différent de la première !! Pourtant ce sont 2 garçons; comme quoi ;-) Du coup j'appréhende un peu l'accouchement; mon gyneco ayant bien pris soin de me prévenir : un accouchement ne ressemble pas à un autre -sachant que le premier a été idyllique ...- Mouahaha; le tact de l'obstétricien ... !

    RépondreSupprimer